Billet humeur : quand le stress contrôle tout.

09:12

Ce soir, j'ai eu envie de me faire un thé et de m'assoir devant mon écran pour vous parler.

Macbook Pro Apple, thé et noisettes

Vous parler de stress, le genre de stress qui vous empoisonne le corps mais aussi la vie, celui qu'on ne contrôle pas, celui qui vous consume de l'intérieur qui fait de votre vie, pas un enfer, mais presque. Ce stress là, je le subis depuis plus d'un an.

Alors je vais essayer de vous expliquer d'où est ce qu'il vient mais aussi ce qu'il implique dans ma vie et celle de mon entourage. J'ai toujours plus au moins stressé, lors d'un examen ou d'un rendez vous important mais ça s'arrêtait là et ce n'était rien qu'une simple boule au ventre que j'arrivais très rapidement à surmonter. Il y a deux ans maintenant, je suis partie aux Etats Unis pendant un an, un rêve qui se réalisait enfin. Pour vous résumer mon expérience le plus rapidement possible, j'étais jeune fille au pair, j'ai donc "matché" avec une famille de Los Angeles avec qui ça n'a absolument pas été alors j'ai donc pris le choix de changer de famille, je suis restée à Los Angeles mais dans une autre famille. Pour que les choses soit claire, c'était une bonne famille, j'en garde des bons souvenirs, on s'entendait bien, on rigolait bien mais parfois c'était autre chose. Je devenais qu'une simple employée et on me mettait la pression. Plusieurs fois, pour me dire les choses ils n'y allaient pas de main morte et souvent ce n'était que pour des choses toute bête comme un jouet oublié sous la commode. Du coup au fur et à mesure je me suis mise la pression, ça a commencé doucement puis ça a mal fini, dès que je rangeais les jouets des enfants je faisais minimum trois fois le tour de chaque pièce - avec neuf salle de bain je vous laisse imaginer la taille de la maison-, je mettais trois réveils pour être sur que ça sonnerait bien, dès que je recevais un appel de ma host ou un message j'avais la gorge qui se serrait mais surtout j'ai eu un sentiment d'oubli qui a commencé à se créer. Je ne passais pas une minute de ma journée sans avoir l'impression d'avoir oublié quelque chose, du coup tout s'est mis à tourner autour de ce sentiment, mon stress s'est décuplé ce qui a engendré mon comportement de toqué.

Le problème c'est qu'en partant des USA ce stress n'est pas resté la bas, non il est bien sagement rentré avec moi en France alors qu'il n'était pas le bienvenue! Au début ça allait, je ne travaillais pas j'étais en vacances alors évidemment ça allait, mais quand j'ai commencé à chercher du travail le stress est arrivé puis une fois un job trouvé il ne m'a plus lâché. Je travaillais dans un cinéma, je m'occupais autant de la vente que du nettoyage des salles, et avec ce stress l'erreur je ne l'acceptais pas, je me mettais la encore une pression de dingue pour être irréprochable et j'appréhendais chaque réaction de chaque personne. Dans ce travail, je n'étais qu'en CDD, des contrats qu'on nous renouvelait toutes les semaines et pour cela il fallait attendre le coup de téléphone de la responsable, ce coup de téléphone a davantage amplifié mon stress parce que j'avais simplement peur qu'on ne me rappel pas pour des raisons stupide.

Thé et Macbook Pro


Si vous suivez bien mon histoire, vous voyez qu'au final c'est qu'une question d'exigence que je m'inflige qui engendre mon stress parce qu'au final c'est n'est pas tant la faute de ma host famille, ça en découle juste de ce moment de ma vie que j'ai partagé avec eux. C'est un cercle vicieux duquel je ne sais pas me sortir. En stressant par peur de ne pas être à la hauteur de attentes des autres, je me mets une pression énorme sur les épaules pour la simple et bonne raison que je n'accepte pas échouer ni faire une erreur alors qu'au final c'est humain et ce n'est rien de grave.

Ce stress même si avant tout c'est à moi qu'il pourrit la vie, il pourrie aussi énormément la vie de mon entourage et en particulier celle de mon copain avec qui je vis. Je suis rarement en "paix", j'ai toujours la boule au ventre, la peur d'oublier quelque chose alors ça retombe sur lui parce que j'ai besoin d'extérioriser. J'ai besoin d'en parler et le problème c'est que tant que mon stress n'est pas redescendu je suis incapable de penser à autre chose, incapable de parler d'autre chose. Alors j'en parle encore et encore, et sachez que je remercie mon copain d'être aussi génial parce qu'il reste patient et m'écoute en essayant de m'aider le plus possible. D'ailleurs grâce à lui, mes tocs ont diminué, j'ai arrêté de vérifier mon réveil minimum dix fois, de faire cinq fois le tour de ma voiture pour vérifier que toute les portes sont bien fermées, de faire et défaire mon sac environ cinq fois aussi à chaque fois que je rentre chez mes parents le week end et j'en passe. Ça peut vous paraître exagérer voir même peut être drôle mais c'est des faits exacts, des tocs qui m'ont pourris la vie parce que je sais que ça vous fait sourire mais moi j'en ai souffert, pour de vrai. Maintenant je suis capable de faire mon sac en une seule fois et sans m'énerver alors sachez que même si c'est ridicule à vos yeux pour moi c'est un grand pas, impensable il y a encore quelques mois.

Malgré tout j'ai encore beaucoup à faire et j'aimerais plus que tout pouvoir être capable de calmer et de contrôler mon stress. Il est difficile de comprendre, mais ce problème me plonge dans une vraie solitude parce que personne ne peut vraiment comprendre ce sentiment tant qu'il ne l'a pas connu. Même si mon entourage me soutient, quand je suis en période de stress ce dernier m'exclut et me plonge dans une solitude absolue parce que la personne à côté ne peut comprendre malgré tout ce qu'elle peut entreprendre pour m'aider.  En tout cas, j'aimerais mentionner spécialement mon copain qui sait faire preuve de patience incroyable face à mon stress et qui fait tout ce qu'il peut pour m'aider, il est incroyable et je ne le remercierai jamais assez pour ça. 

Alors pour cette année 2017, je vais continuer de me battre pour mettre fin à tout ça. 

You Might Also Like

8 commentaires

  1. Je te souhaite du courage pour lutter contre ce stress qui a l'air de beaucoup te peiner...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bon espoir d'arriver à m'en sortir, en tout cas je ne baisserai pas les bras alors je finirai par le vaincre! Merci beaucoup en tout cas c'est très gentil de ta part :)

      Supprimer
  2. Salut
    Ton article m'a interpellé car j'ai eu moi même de gros problème de stress mais pas vraiment le même genre que toi. Moi c'était plus et c'est encore de l'anxiété... Mais comme toi chaque situation normalement anodine devenait compliquée, je connais bien cette sensation de boule au ventre... je te souhaite de t'en sortir et surtout ne lâches rien et persévère
    Bonne soirée
    Xoxo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un mélange d'anxiété et de stress je pense, c'est difficile pour moi de différencier les deux en tout cas je te souhaite à toi aussi de t'en sortir, cette sensation de boule au ventre étant horrible à ressentir! Merci pour ton commentaire en tout cas et ne lâches rien non plus :)

      Bonne après midi à toi aussi ;)

      Supprimer
  3. On a tous nos démons et le stress lié à une peur ou une crainte de quelque chose en fait partie.
    Il m'arrive souvent d'être aussi stressé lorsque que je prends énormément de poids ou alors que je me remette en question et ce sentiment me plonge dans une déprime et solitude que personne ne peut comprendre. A ce moment là je suis envahie de mauvaises émotions que je m'énerve contre moi même avant d'avoir un noeud à la gorge.

    Mais quand tu connais d'où vient la source du problème il est plus facile de gérer ces situations et la guérison commence à se faire. Doucement mais sûrement car un jour tu prendras conscience que ce stress la te pourri la vie et tu ne voudras plus vivre avec ça.
    Donc je te souhaite énormément de courage pour affronter cela seule car c'est seule que tu peux affronter ça même si on te soutien .

    Bisous
    Sabrina
    www.espritmodebysabrina.fr

    RépondreSupprimer
  4. Cette sensation elle plonge dans une vraie solitude et je pense que nos émotions évoluent en fonction de cette solitude parce qu'on a beau essayer d'en parler, d'expliquer toujours dans cette recherche d'aide mais comme notre entourage n'arrive pas à comprendre car ils ne ressentent pas ce qu'on ressent on en devient vite aigri...

    J'ai fini par savoir d'ou venait principalement mon stress même si je pense que je n'ai pas encore tout déterminé mais c'est vrai que c'est plus facile de gérer ces situations et de pouvoir entamer la guérison en sachant. J'avance doucement mais en tout cas j'avance vers la guérison et c'est tout ce qui compte. Merci à toi et à ton commentaire :)

    Bisous,

    RépondreSupprimer
  5. Ton article est vraiment très bien !
    Je pense déjà que ça a été un grand pas pour toi pour poster ce billet si personnel. J'imagine si bien le stress que tu as du ressentir à la simple idée que ça ne plaise pas ou tout simplement que les gens ne comprennent pas ... Rassure toi on comprend très bien ta situation. :)
    Si je ne suis pas soumise à ce stress à l’extrême que tu subis, je suis moi aussi particulièrement exigeante avec moi même (et ce n'est pas un faux défaut). Du coup je suis sans cesse en train de modifier les choses, car ce n'est jamais assez bien. Ou plutôt je l’étais à l'extrême. Car ça a pris du temps mais j'ai appris à me dire que je ne pourrais pas toujours réussir ou être la meilleure et qu'en fait ce n'est pas si grave. Et bien qu'est ce que ça soulage !

    Je te souhaite avant tout de prendre soin de toi, de t’écouter et te faire confiance. Et bien sur beaucoup de courage pour continuer à avancer !
    Bises
    Lauriane
    www.lelabonet.com

    RépondreSupprimer
  6. Ecrire m'a toujours libéré et c'est la première fois que j'écris sur mon stress d'un côté ça m'a quand même soulager un peu. Oui, j'ai eu le stress des retombé mais au final je suis contente j'ai eu que des encouragements et ça fait plaisir. Je comprends tellement ce que tu me dis, j'essaye petit à petit de me dre la même chose.

    Merci pour ton encouragement et ton commentaire!

    Bises :)

    RépondreSupprimer

Subscribe